What if God was one of us?

Vous vous souvenez de la chanson de Joan Osbourne dans les années 90? Bon, j’avoue pour ça faut être au moins trentenaire. C’est donc pas pour les jeunes blogueurs en herbe qui avaient 3 ans quand la déferlante Boys band a déferlé…Mais ce livre, c’est dans un sens un peu cette chanson. Pas de panique, je mettrais le lien à la fin de l’article.

Donc…je disais…Dieu est un pote à moi c’est un peu ça. Un mec lambda qui rencontre Dieu et ils deviennent potes. En même temps vu le titre, pas étonnant non? Mais vous allez me suivre…enfin j’espère…

Je ne me souviens plus si le protagoniste a un nom tiens mais je vais vous le résumer en gros. Un jeune parisien de trente ans qui bosse dans un sex-shop et qui un jour rencontre Dieu. Le livre suit toute sa vie en se concentrant sur les éléments importants et en nous imposant une sorte de vase clos qui rend le livre très intime au final. Moi qui suis pas croyante pour un sou, je me suis quand même posé pas mal de questions.

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet mais sache que tous les Hommes croient en moi,  qu’ils en soient conscients ou non, qu’ils se revendiquent de moi ou me combattent en tant qu’idée. Les scientifiques qui passent leur temps à prouver que rien n’est divin,  les anarchistes sans Dieu ni maître qui ont peur de mon existence car ils abhorrent toute domination, les intellectuels et les innocents,  tous ceux qui me fustigent et m’assaillent,  tous croient en moi, à leur façon. Craindre, se méfier, nier, redouter, caricaturer, tenter de prouver, être certain,  douter: tout cela c’est faire exister. C’est croire.

 

Ce livre en plus de m’avoir fait réfléchir à la notion de foi, à ma propre vision de la foi m’a fait passer des moments magiques. J’ai ri au début, puis j’ai été happée par cette histoire divine, j’ai pesté contre l’auteur, j’ai eu des papillons dans le ventre une ou deux fois parce qu’il y a de très jolies déclarations, j’ai pleuré.

Cyril Massarotto m’avait déjà retourné le cerveau avec 100 pages blanches l’année dernière et là c’est encore le cas. Je dis pas que je vais me précipiter à la prochaine messe mais le mysticisme de l’auteur m’a fait passer un merveilleux moment. Je lui aurais volontiers roulé une pelle tellement je trouve sa plume accrocheuse. Il sait insérer de la poésie tout en restant accessible, drôle, poignant. Une jolie parenthèse enchantée en ce début d’été!

Dieu est un pote à moi – Cyril Massarotto

Editions France Loisirs

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s